50€ offerts pour toute commande de 500€ minimum* avec le code - MILLOFFER21 *hors vins en promotion, vins primeurs et vins rares. Valable une seule fois par client.

Classement des vins de Bourgogne

tartiflette-picture
Classement des vins de Bourgogne - Devillard

Les classements des vins : une tradition française de longue date

En France, les classements incarnent des repères de qualité à la renommée internationale, et ce depuis des décennies voire des siècles. Chaque grande région viticole de l’hexagone a son propre classement. Le plus célèbre d’entre tous demeure celui des vins rouges de Bordeaux, ordonné par Napoléon III. Mais les autres régions, à l’instar de l’Alsace ou encore de la Bourgogne, ne sont pas en reste : toutes classent leurs vins selon des critères bien spécifiques qui reconnaissent différents niveaux de qualité et vont jusqu’à saluer le caractère exceptionnel des plus grands crus de France. Néanmoins, si ces classements apparaissent désormais aux yeux de tous comme des marqueurs de prestige indispensables à la compréhension et l’appréciation d’un vin, les fortes aspérités en termes de critères de classement d’une région à l’autre peuvent porter à confusion. Il n’est donc pas rare de s’interroger sur ce que cachent réellement les étiquettes d’un vin de la Vallée du Rhône, du bordelais, d’Alsace ou encore de Bourgogne. Cette dernière région en particulier se démarque des autres par son classement unique au monde.

Comment sont classés les vins de Bourgogne ?

La Bourgogne et son classement se singularisent par l’intérêt porté au terroir pour déterminer la qualité les vins. Les parcelles de vignes sont délimitées en aires d’appellations et la position géographique constitue un critère primordial pour établir les différents niveaux d’appellation. La notion de terroir a donc une importance capitale puisque le sol donne son nom au vin. Dans cette somptueuse région viticole, le terroir est également appelé climat. Un climat ne désigne donc pas seulement les conditions météorologiques dont bénéficient les vignes mais plutôt une parcelle de vigne dans son ensemble, de ses limites très précises à son sol particulier en passant par son histoire tout à fait unique. En effet, l’origine des noms des climats remonte pour la majorité à l’époque médiévale. Ces dénominations témoignent de l’impact très important sur l’économie locale des moines, des seigneurs et des membres du clergé à travers les siècles. Les « clos », des parcelles entourées de murs, traduisent en particulier l’histoire des vignes mêlée à celle de la noblesse et du clergé. En effet, les moines ont particulièrement œuvré pour délimiter les terroirs et les identifier. Au Moyen- Âge, les communautés religieuses reçoivent des dons de la noblesse, essentiellement sous forme de terres. Ces parcelles leur servent avant tout à produire le vin de messe mais très vite le travail minutieux et rigoureux des moines permet de faire progresser de façon conséquente la viticulture à travers une qualité et des rendements plus élevés. C’est alors que la vente de vin leur est autorisée et dès le XVème siècle leur qualité est reconnue dans toute l’Europe. Récemment, ces climats ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, saluant ainsi à l’étranger leur caractère unique marqué par une histoire fascinante. À partir de cette délimitation des terroirs, la classification des vins de Bourgogne reconnaît 4 niveaux d’appellation : les appellations régionales, les appellations villages, les appellations Premiers Crus et enfin les illustres Grands Crus de Bourgogne. .

Derrière l’étiquette des appellations régionales

L’appellation régionale en Bourgogne fait référence à des vins issus d’un terroir qui rassemble tous les villages viticoles de l’Yonne, de Saône-et-Loire et de la Côte-d’Or. En d’autres termes, les vins produits sous cette appellation proviennent d’une aire qui s’étend sur toute une sous-région. Cette catégorie représente plus de la moitié des vins élaborés en Bourgogne avec pas moins de six AOC régionales reconnues : Bourgogne, Coteaux Bourguignons, Bourgogne Aligoté, Bourgogne Passe-Tout-Grains, Bourgogne Mousseux, Crémant de Bourgogne. À ces AOP viennent s’ajouter 14 dénominations géographiques complémentaires. On retrouve donc des vins avec une étiquette comportant le mot « Bourgogne » à quelques exceptions près telles que les Mâcon Villages. Les conditions de production des AOP régionales avec dénominations géographique sont plus restrictives et élèvent donc le niveau d’exigence par rapport aux appellations régionales sans dénomination.

L’importance des villages à travers l’appellation communale

L’appellation village en Bourgogne, aussi connue sous le nom d’appellation communale, rassemble les vins produits sur une partie du vignoble bourguignon. L’aire de productions couvre parfois un village comme elle peut en couvrir plusieurs. En tout, près d’un tiers de la production de vin de Bourgogne est issu de cette AOC avec 45 AOC communales dites « appellation village » qui s’étendent à travers les vignobles de la Basse-Bourogne, de la côte de Nuits, de la côte de Beaune, de la côte chalonnaise et du Mâconnais. Ces vins sont donc directement rattachés à leur village d’origine qu’ils mettent en lumière sur l’étiquette. C’est par exemple le cas des vins incontournables de Pommard, Meursault, Vougeot, Gevrey-Chambertin ou encore Vosne-Romanée.

L’appellation premier cru ou l’expression de l’excellence des appellations Village

L’appellation premier cru en Bourgogne désigne une dénomination au cœur même d’une appellation village. Il s’agit en réalité d’un terroir qui dispose de caractéristiques exceptionnelles qui lui permettent de se distinguer des autres terres d’une appellation village. Les vins issus de cette AOC portent donc le nom de l’appellation village sur laquelle ils se situent suivi du nom d’un climat classé en premier cru. S’il existe 562 climats en premier cru, les vins élaborés sur cette appellation représentent 10% de la production totale des vins de la région. Il s’agit donc de terroirs rares et remarquables par leur beauté qui se positionnent juste avant les très célèbres et très prisés AOC grands crus. Cette appellation ne se distingue pas seulement par sa position géographique mais aussi par son histoire. Au cœur de la Seconde guerre mondiale, les vins étaient entièrement réquisitionnés par le corps militaire allemand ou vendus à des prix très faibles. Cependant l’armée avait affirmé qu’elle ne toucherait pas aux premiers crus, ni aux grands crus. Cette décision amène les vignerons bourguignons à demander une réévaluation de la classification afin d’espérer pouvoir classer une plus grande partie de leurs vins parmi les premiers crus

La quintessence de la grandeur bourguignonne dans l’appellation grand cru

L’appellation Grand Cru en Bourgogne incarne le sommet d’excellence des appellations dans le classement des vins de la région. À la différence des Premiers Crus qui s’ancrent dans le décret de l’appellation Village, les Grands Crus disposent d’un cahier des charges qui leur est propre. Contrairement aux autres appellations, l’étiquette met seulement en lumière le nom du climat d’origine. Ces vins sont exclusivement produits sur des parcelles bien particulières d’une poignée de villages viticoles de la côte de Beaune, de la côte de Nuits et de Chablis. Les critères qui suivent chaque étape de l’élaboration des Grands Crus de Bourgogne sont bien plus sélectifs et exigeants que pour les trois autres appellations. Situés au plus haut niveau qualitatif qui soit, les appellations grands crus ne représentent que 1.5 à 2% de la production de vin en Bourgogne. Cette rareté ajoute au caractère unique et précieux de ces vins d’exception. Au total, 33 AOC grands crus sont reconnues avec l’immense majorité située en Côte-d’Or et seulement une ancrée dans l’Yonne connue sous le nom de Chablis. On retrouve parmi les vins de cette appellation des noms emblématique qui ont façonné l’histoire et le paysage de la Bourgogne tels que Corton-Charlemagne, Bonnes-Mares, Romanée-Conti ou encore Bienvenues-Bâtard-Montrachet, ainsi que les sept Chablis grand cru.

La classification des vins de Bourgogne en miroir d’un amour du terroir

Le classement des vins de Bourgogne vient refléter l’esprit de la région, celui d’hommes et de femmes passionnés par leurs terres et leurs vignes et qui se transmettent ce respect et cet amour depuis des siècles. Là, le terroir et les climats traduisent l’importance l’équilibre entre le sol, le cépage et l’humain, soit les trois éléments essentiels à l’élaboration de vins d’excellence. Avec des viticulteurs dévoués, des domaines innovants et de grands espaces imprégnés d’une histoire et d’un terroir fascinants, la Bourgogne est incontestablement une région qui ne manque pas d’atout pour conquérir le cœur des amateurs de grands vins. C’est donc très naturellement que cette classification des vins exprime les nuances entre chaque terroir et met en lumière la qualité uniforme des vins de la région. Les cuvées bourguignonnes établissent un niveau de qualité exceptionnel puisqu’elles comptent parmi les plus prisées au monde, et ce indépendamment du niveau d’appellation. Ces quatre niveaux d’appellations viennent donc attester d’une qualité générale typique des vins de la région tout en offrant une grille de lecture claire au consommateur sur l’origine du vin. Derrière chaque étiquette des grands vins de Bourgogne se cache en réalité un profond respect du terroir et une excellence tout à fait remarquable.

01.1.3